Quatre élèves du conservatoire de Colmar de la classe de basson de Bastien Marques ont été primés lors du 18e concours national de jeunes vents bassons, qui a eu lieu cette année dans l’auditorium du conservatoire de Mulhouse les 22, 23 et 24 février.

De gauche à droite, Mahé, Flora, Arsène et Lisa présentent leurs prix devant leurs professeurs, Isabelle Ast, pianiste accompagnatrice et Bastien Marques. PHOTO DNA
De gauche à droite, Mahé, Flora, Arsène et Lisa présentent leurs prix devant leurs professeurs, Isabelle Ast, pianiste accompagnatrice et Bastien Marques. PHOTO DNA
 

Réservé aux jeunes bassonistes de moins de vingt ans et n’ayant pas intégré une école supérieure de musique, le concours se divise en cinq catégories d’âge.

Chaque concurrent joue en soliste, accompagné d’un pianiste, un morceau d’une difficulté croissante, selon la tranche d’âge, devant un jury de professionnels. Les vainqueurs d’une catégorie sont obligés de concourir dans la catégorie supérieure.

Ce qui est le cas d’Arsène Brucker, 12 ans, qui avait déjà remporté le premier prix l’année dernière à Tours chez les moins de 14 ans et qui a récidivé cette année chez les moins de 17 ans. S’il participe l’année prochaine, il sera chez les moins de 20 ans. « J’ai une petite boule au ventre en montant sur scène, confie Arsène, mais dès que je joue je l’oublie ».

« Ils se soutiennent et s’encouragent, il y a une formidable émulation entre eux »

« Ces concours sont faits pour progresser » explique leur professeur Bastien Marques. « Ils y ont passé toutes leurs vacances pour être prêts, une somme de progrès incroyable a été accomplie. Ils se soutiennent et s’encouragent, il y a une formidable émulation entre eux, une dynamique de classe ».

Chez les moins de 10 ans, le plus jeune Mahé Bechler, 9 ans, dont c’était la première participation, s’est classé troisième. Flora Bovar, 11 ans, a gagné sa catégorie, les moins de 12 ans, et a joué le lendemain chez les moins de 14 ans où elle a fini cinquième. Quant à Lisa Lochtenbergh, 16 ans, elle a pris la deuxième place chez les moins de 20 ans.

Mahé pensait faire de la clarinette. Lors d’une journée portes ouvertes au conservatoire, il entend le son du basson. Il est immédiatement attiré. « J’ai eu un coup de cœur parce qu’il y avait plein de clés ».

C’est en essayant l’instrument que Flora et Lisa ont été conquises. La chaleur et la rondeur du timbre de l’instrument n’y sont pas pour rien. Arsène pratique déjà les percussions lorsqu’il souhaite jouer d’un deuxième instrument. C’est après un essai que son choix se pose sur le basson. Un bon choix semble-t-il si l’on en croit leurs résultats. Mais ils savent déjà que ce n’est qu’une étape, qu’il va encore falloir répéter pour progresser.