Le lycée Camille-Sée a ouvert, vendredi à 13h, son auditorium aux jeunes bassonistes de la classe de Alain Deleurence, professeur au conservatoire à rayonnement départemental de Colmar.

Les jeunes bassonistes du conservatoire en audition devant les élèves de Camille-Sée. PHOTO DNA

Le professeur a parlé avec passion de l’instrument et de son vaste répertoire. Il n’a pas manqué de souligner la difficulté de jouer devant un public. Ce moment musical a été l’occasion pour les élèves de 2n des Arts du son du lycée de se familiariser avec la sonorité si caractéristique de cet instrument et pour les bassonistes de roder le programme de leur prochain concours.

Cette rencontre chaleureuse a marqué le renouveau d’une collaboration entre le lycée et le conservatoire. L’intégration d’élèves, issus de l’école de musique dans les classes d’option musique du lycée, devrait être facilitée par l’aménagement d’horaires proposés à la prochaine rentrée pour les élèves inscrits en 2n des Arts du son, en 1re et Terminale L musique (option de spécialité 5h/semaine, coefficient 6 au baccalauréat).

Prochain rendez-vous facile à retenir, le 14 février de 9h à 11h30 aux portes ouvertes du lycée Camille-Sée avec présentation des deux options musique et l’après-midi à 15h30, l’audition de basson au conservatoire. Parmi les élèves qui ont fait la démonstration de leur talent, Mathias 9 ans en 3e année au conservatoire : «Je pense que ma vocation est née par le fait que ma maman jouait de la flûte à bec, j’aime le basson pour sa taille et son beau son grave». Laure 11 ans en 5e année : «Ma maman jouait de l’orgue et moi j’étais plutôt attirée par le violon, c’est à l’occasion d’une porte ouverte à l’école de musique, que l’on m’a dit que j’avais du souffle, ayant eu l’opportunité d’essayer différents instruments, j’ai été particulièrement séduite par le basson».